Assurance obsèques, pour échapper: inutile, cher, parfois même des fonds perdus: Vidéo Finanze / Patrimonio – Comparateur Assurance Vie

Dans la série, ces assurances coûteuses, après l’assurance des moyens de paiement, laassurance obsèques reste le plus trompé.

Assurance obsèques: le marché de la mort se vend

Le désir de beaucoup d'entre nous est de ne pas laisser votre famille dans la souffrance et de faire face à des difficultés financières au moment de son décès. Les assureurs ont senti la veine pendant longtemps. L'assurance obsèques permet, en échange du paiement de primes d'assurance, de collecter un capital pour financer les obsèques. Sauf que la plupart des contrats proposés ne présentent aucun avantage financier pour les assurés … Et pour cause, une petite algèbre suffit. En additionnant le montant des primes versées, au fil des ans, par rapport au capital versé au moment du décès, un enfant de niveau CE2 aurait vu le vase posé sur les roses.

Exemple cité à propos de France 3 : En 24 ans de versement mensuel, Mme G. a versé 33 124 euros. À l'exception de son décès, sa famille n'a reçu que le montant initialement prévu, soit 4 600 euros. Le fils de madame G se sent trompé face à l'écart entre le salaire mensuel de sa mère et la petite somme perçue à sa mort. "Je suis en colère contre les arguments utilisés par les vendeurs pour gagner des contrats. Nous parlons à des gens qui ont peur de l'avenir. Je trouve ça absolument indigneD'autres préfèrent garder un montant qu'ils donnent directement à leurs enfants plutôt qu'une assurance.

Le pire des pires … Contribution à la perte de fonds

Le paiement des primes d'assurance est un paiement sans numéraire. Si le décès ne s'est pas produit avant la fin du contrat (signé pour dix, quinze ou vingt ans), tout l'argent versé est perdu! Nous pouvons évidemment opter pour une garantie "vie entière", mais avec des contributions beaucoup plus élevées.

Alors évitez toutes ces assurances, vraiment toutes les assurances …

Même les économies sur une police d'assurance-vie destinée à couvrir le coût des funérailles ne sont pas un bon plan. Non, cette fois ce n’est pas sur le plan financier qu’il sera bloqué, mais sur le plan pratique. Le bénéficiaire du contrat ne recevra pas les fonds ainsi capitalisés avant l’enterrement des funérailles, en raison de retards dans l’élaboration du règlement du contrat en raison de son décès (plusieurs semaines de retard).

Au lieu de cela, faire un don d'argent

C'est le sujet actuel avec la promesse de réviser la taxe sur les dons dans les années à venir. Les Français ne donnent pas assez de leur vivant, mais les conditions fiscales sont favorables. Vous pouvez donner à un enfant jusqu'à 100 000 € en espèces tous les 15 ans. Pour ce cas particulier, vous pouvez ajouter une clause de débit à votre don, incluant l’obligation pour le destin (celui qui reçoit les fonds) de prendre en charge le financement de vos funérailles, et le tour est joué! Tout le monde est informé dans la famille, donc cette épée de Damoclès sur votre mort peut s'envoler.

Assurance obsèques, pour échapper: inutile, cher, parfois même des fonds perdus: Vidéo Finanze / Patrimonio – Comparateur Assurance Vie
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire